BLACK COFFEE

“Black Coffee” A proposition by Camila Oliveira Fairclough

(photo: Aurélien Mole)

(photo: Aurélien Mole)

(photo: Aurélien Mole)

(photo: Aurélien Mole)

COF-Black Coffee-035

(photo: Aurélien Mole)

COF-Black Coffee-009

(photo: Aurélien Mole)

COF-Black Coffee-012

(photo: Aurélien Mole)

COF-Black Coffee-026

(photo: Aurélien Mole)

COF-Black Coffee-029

(photo: Aurélien Mole)

COF-Black Coffee-024

(photo: Aurélien Mole)

with Madeleine Aktypi, Joan Ayrton, Laëtitia Badaut Haussmann, Karina Bisch, Katinka Bock, Sandra Böhme, Elvire Bonduelle, Hermine Bourgadier,
Ulla von Brandenburg, Roxane Borujerdi, Eléonore Cheneau, Cécile Dauchez, Thea Djordjadze, Chloé Dugit-Gros, Eléonore False, Sylvie Fanchon, Miri Felix, Aurélie Godard, Fernanda Gomes, Charlotte Houette, Stephanie Kiwitt,
Seulgi Lee, Muriel Leray, Renée Levi, Colombe Marcasiano, Fanette Mellier, Charlotte Moth, Sophie Nys, Anouchka Oler, Charlotte Posenenske, Raffaella della Olga, Anne Laure Sacriste, Angelika Schori, Virginie Yassef.

_______________________________________________________________________________________

Black Coffee est le titre d’un tableau qui n’existe pas, devenu le titre
d’une exposition. Il traduit une certaine façon de faire : jeu mental et intuitif, associations d’idées, amitiés, rencontres.

Pomme, triangle, rectangles, coefficients, rayures, carreaux, noir, bleu,
noix de coco, chaises, mains, mots, images extraites d’un flux, sauvegardées, désormais tangibles. Les sources quotidiennes ne sont pas taries.
Elles demeurent indépendantes et se détachent grâce à leur singularité respective (mais aussi leur lien multiple, par la vue, le toucher, des principes historiques, conceptuels, formels ou expérimentaux).

Black Coffee, une proposition. Une volonté de faire une exposition sans être commissaire et sans le devenir.

Regarder : premier temps.

Black Coffee a lieu dans un atelier du xie arrondissement à Paris.
Des œuvres vont être manipulées, accrochées sans idées préconçues
et sans système. Elles trouveront leur orientation, leur positionnement, leur place dans cet espace de travail.

Regarder à nouveau : deuxième temps.

Des sujets, des choses que nous connaissons déjà nous traversent, d’autres apparaissent. Dans la vitesse de circulation collective et virtuelle quelque chose s’extrait. Je veux voir. 

October 4 – November 1
25 rue du Moulin Joly
75011 Paris

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *